Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Samir Ould Ali

Université d'Oran - Biologie : Des étudiants en LMD dans le désarroi

19 Novembre 2009 , Rédigé par Samir Ould Ali Publié dans #Oran

Près d’un mois après la rentrée universitaire 2009-2010, une dizaine d’étudiants en 2ème année LMD-SNV (Sciences Naturelles et Vie), du département de biologie de l’université de Sénia, ne sont toujours pas inscrits et passent l’essentiel de leur temps à plaider leur cause auprès des différents responsables de l’enseignement supérieur : «Admis en 3ème année, racontent Mehdi et Sara, nous avons émis le vœu de nous inscrire en Sciences de la mer parmi les dix filières qui nous ont été suggérées par l’administration. Or, il se trouve que, pour des raisons qui nous échappent, notre choix n’a pas été respecté et nous avons été arbitrairement orientés vers d’autres filières. Ce faisant, l’administration viole l’esprit même du système LMD qui est basé sur la liberté de l’étudiant. Aujourd’hui, nous nous battons pour que l’université respecte notre choix et reconnaisse notre liberté.»

Avec sept camarades, Mehdi et frappent à toutes les portes de l’enseignement supérieur pour tenter de plaider leur cause mais sans qu’une réponse convaincante, à défaut d’être satisfaisante, leur soit opposée : «Le critère d’orientation retenu par cette commission (d’orientation, Ndr) est que le nombre minimal pour l’ouverture d’une filière est de 20 étudiant», est, en substance, l’unique explication qui leur fournie. Pourtant, Mehi et Sara sont catégoriques : «Cette réponse ne tient pas la route puisque, d’une part, on nous a d’abord parlé d’un minimum de 05 étudiants puis de 15 avant de finalement arriver à 20. D’autre part, certaines spécialités ont été ouvertes avec moins d’étudiants et de ressources humaines et matérielles», affirment-il devant une responsable du département de biologie acquise à leur cause : «Il n’y a aucune raison valable qui empêche l’ouverture de la filière Sciences de la mer : les moyens matériels sont disponibles et les enseignants également. Pourquoi priver neuf étudiants d’un rêve pour lequel ils se battent depuis déjà deux années ?», s’insurge-t-elle devant ce qu’elle qualifie d’aberration.

Les étudiants - qui ont sollicité l’intervention du directeur des Enseignements du ministère de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique - espèrent que le Recteur de l’univeristé d’Oran leur accorde très vite une audience : «Nous voulons juste être rétablis dans nos droits, que le système LMD soit respecté et que nous puissions des études que nous avons choisies.»

Pour rappel, le système Licence Master Doctorat qui a été introduit en 2003/2004 est, selon ses initiateurs, un processus «promoteur du développement des capacités des établissements à adapter et à renouveler leurs offres de formation (…) Dans cette démarche, il est préconisé d'offrir une plus grande liberté à l'étudiant pour construire son parcours universitaire avec comme finalité son insertion dans la vie active.» Autrement dit, rendre l’étudiant «responsable de sa formation, lui garantir plus de liberté et d’avantage d’engagement.» Soit, exactement que les neuf étudiants du département de biologie de l’université d’Oran recherchent depuis que leur choix a été rejeté.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Maude ML 24/11/2009 19:03


Bonjour,

Ce message pour vous signaler que vous êtes membre de la communauté "Apprentis Journalistes", sur Over-blog. Vous n'avez jamais écrit dans cette communauté... Je vous encourage à le faire, afin de
la faire vivre. Si au contraire, cela ne vous intéresse plus d'en faire partie, merci de me le signaler.

Cordialement,
Maude ML