Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Samir Ould Ali

Rencontre régionale à Oran: Les enseignants veulent «leur» régime indemnitaire

16 Octobre 2009 , Rédigé par Samir Ould Ali Publié dans #Oran

La Munatec de Canastel, à Oran, a abrité hier une rencontre régionale, qui a regroupé les représentants de la Fédération nationale des travailleurs de l'Education (FNTE), affiliée à l'UGTA, de 12 wilayas de l'ouest du pays. A l'ordre du jour de ce conclave, un seul sujet a été retenu, à savoir le régime indemnitaire de la corporation des enseignants avec, comme objectif premier, d'aboutir à un avant-projet qui sera soumis lors de la rencontre avec le ministre de l'Education prévue le 19 du mois en cours. 
Selon M. Boussâada, secrétaire général du bureau de wilaya de la FNTE et secrétaire national chargé de la communication, la rencontre d'hier précède trois autres qui seront organisées respectivement les 20, 22 et 24 du mois en cours à Alger, Ghardaïa et Sétif et au terme desquelles, l'avant-projet de la FNTE sera achevé avant d'être une nouvelle fois débattu le 26 octobre avec les représentants du ministère de tutelle qui aura de son côté à dévoiler son propre avant-projet. Notre source précise que l'avant-projet concernant le volet relatif au régime indemnitaire sera adressé au secrétaire général de l'UGTA qui le soumettra à l'examen lors de la prochaine tripartite. Lors du conclave d'hier, les participants se sont scindés en plusieurs ateliers pour décortiquer l'actuel régime indemnitaire et émettre les propositions en vue de le revaloriser. Selon M. Boussâada, il est inacceptable que des primes comme celle de nuisance datant de 1966 soit toujours fixée à 178 DA. Il est donc impératif, selon le responsable syndical, de redéfinir le régime indemnitaire par rapport au point indiciaire et en faire un facteur de motivation et d'incitation notamment en instaurant des indemnités de zones ou de sureffectif. Sur ce plan, le responsable de la FNTE estime qu'il est anormal que des enseignants activant dans des zones différentes perçoivent la même indemnité.
Par conséquent, il est nécessaire d'encourager ceux qui enseignent dans des conditions difficiles telles l'éloignement ou la surcharge des classes. Dans ce contexte, il révélera que pour la seule wilaya d'Oran, le déficit en enseignants est de l'ordre de 1.600 et ce, notamment dans les établissements scolaires situés à la périphérie de la ville en raison, d'une part, du manque flagrant de mesures incitatives et, de l'autre, par la mauvaise gestion des ressources humaines et la non validation du plan de gestion par la fonction publique. Interrogé sur le fonctionnement de l'école à la lumière de la nouvelle organisation pédagogique imposée par le glissement vers le week-end semi-universel, M. Boussâada a estimé que les plus grandes difficultés sont vécues au niveau des établissements scolaires fonctionnant toujours selon le système de la double vacation et dont le nombre au niveau de la wilaya d'Oran est estimé à 120. Au sujet du port du tablier uniforme, le syndicaliste a rappelé que la FNTE est contre le renvoi des élèves et que cette mesure doit s'inscrire dans la durée.
(Q.O - 15 oct 09)

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article