Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Samir Ould Ali

Oran : Réussir le 16ème congrès mondial du gaz coûte que coûte

26 Octobre 2009 , Rédigé par Samir Ould Ali Publié dans #Oran

Clignotant en haut de l’imposant siège Aval depuis bientôt sept mois, le compte à rebours rappelle chaque jour que les yeux de la planète énergie sont, encore une fois, braqués sur Oran et qu’il ne reste désormais que six petits mois avant que 4 000 invités, représentant quelque 200 sociétés pétrolières et économiques internationales, débarquent pour prendre part à la seizième édition du Congrès mondial du gaz, le GNL16. «Les travaux avancent bien et nous serons prêts pour cet événement majeur», affirment les responsables des différents préparatifs lancés depuis plus d’une année. A l’évidence, l’injonction maintes fois réitérée du ministre de l’Energie et des Mines, Chakib Khelil, d’éviter tout retard n’est pas restée sans conséquences, toute l’attention des autorités locales étant exclusivement portée sur avril de l’année prochaine. Symbole de ce rendez-vous mondial et réalisé exprès pour accueillir l’événement, le Centre des conventions d’Oran (CCO) occupe désormais une place de choix sur la frange maritime est d’Oran et l’avancement des travaux de réalisation de cet ensemble de prestige continue d’étonner des Oranais beaucoup plus habitués à la lenteur du travail algérien. «La qualité du constructeur espagnol et l’importance primordiale que l’Etat algérien accorde à ce projet suffisent à expliquer le sérieux qui a entouré la construction du Centre des conventions», explique-t-on de source proche d’Aval. En janvier 2008, lors de la signature du contrat de réalisation avec la société espagnole OHL (son offre avait été préférée à celles de l’égyptien Orascom Construction, du français Bouygues, du Chinois CSCEC et du sud-coréen Keang-Nam, ndr), Chakib Khelil avait souligné la nécessité de réceptionner le CCO au plus tard le 1er janvier 2010, promettant de suivre personnellement les travaux de réalisation. A près de deux mois de la date butoir, l’état d’avancement de ces travaux satisfait pleinement les autorités algériennes qui peuvent même éprouver les capacités d’accueil du CCO et l’efficacité des dispositifs d’organisation en y tenant l’assemblée internationale du gaz, les 3 et 4 mars prochain : «Cette rencontre constituera une simulation qui devrait nous permettre de tester tous les dispositifs mis en place pour l’organisation de la conférence internationale du GNL16», avait expliqué le ministre de l’Energie et des Mines jeudi dernier, au cours d’une conférence de presse à Oran.  Il n’est pas inutile de rappeler à ce propos que le Centre des conventions d’Oran, dont le coût de réalisation avoisine les 400 millions de dollars, comprendra notamment un auditorium de 3 000 places, un palais des expositions de quelque 2 000 m2, un hôtel classé 5 étoiles de 300 chambres (dont 32 suites et une présidentielle), un restaurant de 2 000 couverts et un parking de 500 places. Par ailleurs, le ministre de l’Energie a pu constater que le nouveau terminal de l’aéroport international, conçu spécialement pour le GNL16, enregistre un taux d’avancement dépassant 71% et devrait être réceptionné avant la fin de l’année. 

Plus de douze hôtels pour accueillir les participants
Pour garantir une gestion à la hauteur de cet ensemble d’infrastructures, Sonatrach s’est adressé à l’américain Starwood, un des leaders mondiaux de l’hôtellerie de luxe, qui gère déjà les Sheraton d’Oran et d’Alger, et un contrat a été signé entre les deux parties, début août 2008 à Alger. Le futur hôtel 5 étoiles du Centre de convention d’Oran arborera, de ce fait, le label «Méridien» qui constitue l’une des chaînes hôtelières de Starwood.
Afin d’assurer l’hébergement des participants au GNL16 (l’hôtel du CCO étant réservé aux VIP), les organisateurs ont retenu quatorze établissements hôteliers d’une capacité globale de 1 045 chambres (en attendant la réception mi-février 2010 des 150 chambres du futur Ibis Oran, de Djillai Mehri), et deux
bateaux-hôtels offrant 1 163 chambres «Grand Célébration» et «Grand Voyager» auprès d’un armateur espagnol. Seul bémol à ce contentement quasi général, les réserves émises par International Trade and Exhibitions (ITE), la société anglaise chargée de l’organisation de la manifestation, à propos des conditions d’hébergement et de prestations de services des 13 établissements hôteliers qui devront redoubler d’efforts afin de satisfaire le très soucieux organisateur anglais, celui-là même qui avait veillé à la bonne marche de la troisième semaine de l’énergie ayant regroupé, en novembre 2006 à l’hôtel Sheraton Oran, une centaine de compagnies des hydrocarbures. Selon Chakib Khelil, le GNL16 sera suivi par la cinquième édition de la semaine internationale de l’énergie, en novembre 2010, et le premier Congrès mondial de l’énergie, prévu pour le dernier trimestre de 2011.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

yasmine 17/02/2010 15:14


Je suis licenciée en Anglais et j'ai pas trouvé un travil, vous pouvez me trouver un travail? merci.