Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Samir Ould Ali

Oran: Le pari gagné de la sécurisation de l'eau

21 Août 2012 , Rédigé par Samir Ould Ali Publié dans #Oran

S’il est un accomplissement majeur dont les pouvoirs publics à Oran peuvent légitimement s’enorgueillir durant cette décennie, c’est sans conteste d’être parvenus à sécuriser l’alimentation en eau potable sur l’ensemble du territoire de la wilaya.Après avoir vécu un stress hydrique extrême pendant de longues années (infinies coupures d’eau, liquide douteux dans les robinets, recours aux colporteurs…) les Oranais jouissent, désormais, d’une distribution quasi ininterrompue grâce à de nombreuses réalisations dont le couloir de transfert d’eau Mostaganem-Arzew-Oran (MAO) qui, dès sa mise en service, a porté le taux de distribution de 77% à 100%, la réparation de dizaines de milliers de fuites sur branchement (27 700 selon les bilans établis en mars dernier par la Seor, l’entreprise de gestion de l’eau de l’ouest), le renouvellement de 426 kilomètres du réseau d’alimentation en eau potable (AEP), soit 28% de l’ensemble du réseau de distribution, le recours à l’eau dessalée  dont l’impact devrait atteindre 75% à la fin de l’année contre 30% en 2008, l’augmentation exponentielle des analyses de qualité qui sont réalisées chaque année…De grands efforts grâce auxquels la distribution de l’eau atteint son maximum si l’on excepte, bien sûr, les coupures dues à des soucis techniques, isolés qui surviennent à cause des nombreux projets de développement locaux en cours de réalisation ou récurrents comme la rupture, en juin dernier, de la conduite principale qui dessert la région ouest de la wilaya. Et dans ce cas précis, l’incident de juin - qui a privé d’eau des centaines de foyers à Aïn Tassa, Bouyakour, Aïn El Kerma ou Aïn El Turck et un certain nombre de quartiers d’Oran- est le troisième du genre en l’espace de deux semaines. Ce qui a logiquement amené les abonnés à interpeller les services concernés sur la nécessité de prendre des mesures qui s’imposent pour régler ce problème de manière définitive. Malgré ces rares mais pénibles aléas, et en attendant le raccordement d’un certain nombre de villages à l’extension du réseau d’approvisionnement dans la région est de la wilaya (120 kilomètres ont été réalisés), les Oranais considèrent que leur wilaya a opéré de sérieuses avancées en matière de sécurisation en eau potable et les pouvoirs publics, par la voie de la direction de wilaya de l’Hydraulique, rassurent sur la poursuite des efforts en vue de parvenir, à l’horizon 2014, à stocker le double des besoins exprimés qui avoisinent les 350 000 mètres cubes par jour. Evalué à environ 300 000 mètres cubes/jour l’année dernière, le volume d’approvisionnement en eau potable a atteint cette année 340 000 m3/j.
Lors de la journée technique sur les avancées de la gestion déléguée de l’eau en Algérie qui avait eu lieu en mars dernier à Oran, les participants et experts nationaux et étrangers ont été unanimes à reconnaître les efforts consentis par l’Algérie dans la politique de l’eau, engagée à travers l’ambitieux programme d’investissement public de près de 25 milliards de dollars (programme de soutien à la croissance et deux plans quinquennaux). Comme Alger et plus que Constantine, le bilan de la wilaya d’Oran a été qualifié de satisfaisant par tous les experts qui ont eu à juger des efforts consentis pour améliorer la gestion de l’eau et à constater les résultats.
Reste maintenant à maintenir le cap et à assurer la rationalisation, ce qui n’est certes pas le moindre des objectifs.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article