Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Samir Ould Ali

Oran : Des bijoutiers utilisent des balances électroniques interdites

5 Novembre 2009 , Rédigé par Samir Ould Ali Publié dans #Oran

En dépit des multiples campagnes de contrôle et de lutte contre la fraude sur le poids des bijoux, menées régulièrement par les services compétents, de nombreux citoyens qui se trouvent, pour une raison ou pour une autre, contraints de vendre leurs bijoux, se font facilement arnaquer par certains bijoutiers qui achètent leurs bijoux.

Selon une source de l’office national de métrologie légale, «Certains bijoutiers continuent à utiliser les balances électroniques chinoises qui n’affichent pas le poids exact de l’or, destiné à la vente. Ceci est malheureusement préjudiciable aux citoyens qui se voient vendre leurs bijoux à des coûts largement sous évalués. Vous savez, les balances électroniques chinoises réduisent la quantité réelle du bijou de deux grammes et c’est carrément un acte de vol, lorsqu’on sait que le gramme de l’or se vend actuellement à 3.000 dinars sur le marché local», dira notre interlocuteur avant d’ajouter que «certains bijoutiers malhonnêtes, disposent de deux balances: La première, la balance de la plume est légale et c’est celle-là qui doit être utilisée pour mesurer le poids des bijoux qu’ils vendent à leurs clients. La deuxième, la balance électronique chinoise et à laquelle ont recours les bijoutiers malhonnêtes lorsqu’il s’agit d’acheter l’or cassé des citoyens. Il y a lieu de savoir aussi que la balance électronique est interdite.» Notre interlocuteur révèlera que ces balances électroniques dont l’utilisation est officiellement interdite, sont importées d’Arabie Saoudite et parfois de France. L’on saura également de cette source que, durant la campagne lancée, il y a de cela un mois, les contrôleurs de l’office national de métrologie légale, ont enregistré plusieurs dépassements suite auxquels deux balances électroniques chinoises et 47 balances irrégulières ont été saisies. A savoir que l’opération de contrôle a touché 131 balances.

Lors d’une petite virée au marché de l’or à M’dina El J’dida, nous avons constaté que plusieurs bijoutiers, notamment les propriétaires d’étals servant à la vente de l’or, utilisaient ces balances électroniques.
(V.O - 05 nov 09)

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article