Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Samir Ould Ali

Un camion fou sème la terreur près du port d'Oran

12 Septembre 2009 , Rédigé par Samir Ould Ali Publié dans #Oran

Les engins de la mort continue de semer la terreur et désolation sur nos routes. Jeudi matin, un spectaculaire accident de la circulation a eu lieu sur la route du port d'Oran non loin du siège des Douanes. Un camion fou roulant à vive allure a percuté une quinzaine de voitures avant de s'échouer contre le mur de l'établissement portuaire. Tout a commencé lorsque le chauffeur du poids lourd a perdu le contrôle de son véhicule, apparemment à cause d'une défaillance dans le système de freinage. Le conducteur aurait essayé, selon des témoins oculaires, de maitriser son engin ; cependant, dans sa manoeuvre il a été gêné par les voitures stationnées sur cette route près de l'entrée principale du port. Le camion fou écrasa d'abord une voiture légère de marque Renault Kangoo puis une voiture de marque Nissan, avant de percuter une dizaine d'autres voitures. Bilan de ce sinistre : quatre blessés, dont un atteint grièvement au niveau des jambes, et une quinzaine de voitures endommagées. Le chauffeur du camion s'en est sorti indemne. Le conducteur de la Renault Kangoo, grièvement blessé, a été transféré vers le service des urgences du CHUO pour être opéré. Selon des sources hospitalières, il souffre de graves fractures au niveau des deux jambes mais ses jours ne sont pas en danger. Il a été gardé sous contrôle médical. Les trois autres victimes, dont une femme qui était à bord de la Nissan, ont été atteintes de blessures légères. Après avoir reçu les soins nécessaires, elles ont pu regagner leurs domiciles l'après-midi de jeudi.
Outre les dégâts matériels, l'accident a été à l'origine de la fermeture de la route du port, un axe névralgique, durant plusieurs heures provoquant ainsi des embouteillages dans toute cette zone et, en particulier, au centre-ville. Jeudi, la circulation est devenue infernale dans une grande partie des artères du centre-ville, notamment à la rue Larbi Ben M'hidi, le Front de mer, la rue Khemisti, le Bd Ben Adda Benaouda. A noter qu'il est interdit de stationner devant l'entrée du port.

Ce énième sinistre de la route relance le débat sur le contrôle technique des poids lourds qui seraient à l'origine d'une grande partie des accidents meurtriers sur nos routes. Le souvenir de l'accident meurtrier qui a couté la vie à 16 personnes à la mi-août au lieu-dit Mahiou, à 2 km de la ville de Ghazaouet dans la wilaya de Tlemcen, est encore vivace dans les esprits. Un camion avait percuté de plein fouet un véhicule de transport rural de type Renault J5 avec 14 passagers à bord, dont des femmes et des enfants. Le camion fou de 10 tonnes transportant du sable n'avait aucun système de freinage. Il avait fallu plus de 3 heures aux sauveteurs pour arriver à découper, dans une mare de sang, les tôles déchiquetées et retirer les 16 corps inertes et mutilés. Parti de Ghazaouet, le véhicule de transport devait se rendre à la station balnéaire de Sidi Youcha, distante de 18 km. Quelques jours après, un autre accident aussi meurtrier a causé la mort de six ouvriers chinois qui travaillaient sur le projet algérien de l'autoroute Est-Ouest. La navette des ouvriers chinois est entrée en collision avec un camion-citerne au sud de Chlef. Quatre autres travailleurs chinois ont été blessés dans cet accident.
(Q.O - 12 sept 09)

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article