Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Samir Ould Ali

420 agents pour contrer la violence à l’école

10 Septembre 2009 , Rédigé par Samir Ould Ali Publié dans #Oran

Afin de prévenir des actes de violences en milieu scolaire, dont certains ont connu un épilogue tragique et sont encore en mémoire à Oran, 420 postes d’auxiliaires pédagogiques ont été annoncés pour cette rentrée scolaire 2009-2010. «A l’heure actuelle, 282 dossiers ont été retenus et les affectations aux différents postes se feront incessamment. Ces auxiliaires assureront un travail de proximité et parmi les dossiers retenus, se trouvent ceux d’universitaires dont des psychologues et des spécialistes en relations humaines», affirmera le directeur de l’emploi, lors d’une séance de travail consacrée à la rentrée scolaire avec les autorités locales ainsi qu’avec le tout nouveau directeur de l’Education. Les actes de violence enregistrés donc en milieu scolaire, durant l’année écoulée, avaient, de l’aveu même de l’ex directeur de l’Education, atteint un pic très alarmant, avec une escalade de violence à l’intérieur et autour des établissements scolaires et plus précisément, ceux du palier moyen.

Le premier responsable du secteur de l’Education l’avait lui-même précisé: «46 cas ont été enregistrés pour le seul premier trimestre de l’année écoulée et le même chiffre avait été signalé pour toute l’année scolaire». Le secteur de l’Education avait, rappelons-le, été ébranlé par le crime perpétré contre un collégien de 14 ans aux portes du CEM Zaki Saïd aux Amandiers.

Ce crime avait d’ailleurs mis en émoi toute la ville d’Oran. A un degré moindre, mais tout aussi violent, le cas de cette enseignante du lycée Lotfi, piégée avec sa propre chaise et filmée par ses élèves. Le film ne manquera pas de passer sur You Tube via la toile du Net. Ainsi le recrutement des agents auxiliaires dans les établissements scolaires, dont le travail se fera à l’intérieur comme à l’extérieur des établissements, s’est imposé.

Le rôle de ces agents est de prévenir tout acte violent en amorçant un dialogue entre les jeunes et leurs enseignants. L’expérience menée au lycée Hamou Boutlélis à Gambetta aura permis la création du poste de médiateur parmi les élèves afin de régler tous les conflits qui naissaient entre élèves au sein de leur établissement.
(V.O - 10 sept 09)

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article