Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Samir Ould Ali

Gain de cause pour les travailleurs d’ArcelorMittal Tébessa

19 Juillet 2009 , Rédigé par Samir Ould Ali Publié dans #ArcelorMittal

Au même titre que son homologue de l’usine sidérurgique d’El Hadjar Annaba, le syndicat du complexe minier ArcelorMittal Tébessa a fini par avoir gain de cause et les travailleurs ont, eux aussi, pu faire valoir leurs droits en matière d’augmentation salariale.
Leurs représentants syndicaux ont peiné à arracher à leur employeur, vendredi dernier, une révision à la hausse des salaires de base à hauteur de 16%. Cette augmentation était loin d’être acquise puisque la direction générale et le partenaire social n’ont pas pu aboutir à une convergence, en l’absence de tout terrain d’entente sur les revendications des mineurs des deux sites Ouenza et Boukhadra de Tébessa. Il aura fallu trois jours de longs et difficiles pourparlers pour que l’employeur accepte de répondre favorablement à la requête syndicale. Une preuve supplémentaire, s’il en est besoin, de l’absence du dialogue relevée par plus d’un auprès de la nouvelle équipe dirigeante d’ArcelorMittal Algérie. Selon des sources syndicales proches du complexe minier de Tébessa, cet acquis sera accompagné de l’ouverture de la grille des salaires de l’entreprise, jusqu’ici bloquée et qui constituait l’élément essentiel de la plateforme de revendications des travailleurs.

Aussi, dans le nouveau protocole d’accord conclu entre les deux parties seront inclus des avancements à l’horizontale pour chaque année de service, notamment la revalorisation des salaires inférieurs à la catégorie 8. Les mêmes sources ont indiqué qu’outre l’entrée en application incessamment d’un organigramme spécifique à la mine de l’Ouenza, il est prévu de mettre en œuvre la convention collective de l’entreprise, non sans la redéfinition à la hausse du régime indemnitaire. Tout comme leurs pairs d’ArcelorMittal Annaba, les effectifs des postes clés au niveau des deux gisements de minerai de fer de Ouenza et Boukhadra, lesquels approvisionnent le complexe de Annaba à hauteur de 3 millions de tonnes/an, vont bénéficier d’un traitement spécifique. Leur métier se verra ainsi valorisé à travers une augmentation de salaire de l’ordre de 2% immédiatement applicable, soulignent nos sources. Pour ce qui est du chapitre « primes et indemnités », l’employeur et son partenaire social sont parvenus à s’entendre sur une révision à la hausse des primes de rendement, de panier et de nuisance. Les modalités de mise en vigueur de l’ensemble de ces mesures seront précisées dans les jours à venir.
(El Watan - 19 juillet 2009)

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article