Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Samir Ould Ali

Timgad : Un nouveau théâtre romain

19 Juin 2009 , Rédigé par Samir Ould Ali Publié dans #Revue de Presse

Un nouveau théâtre de plein air dont les travaux touchent à leur fin, abritera, à partir de cet été, les soirées du Festival international de Timgad (Batna). Sa construction largement inspirée de l’architecture romaine, à proximité immédiate du site archéologique de l’antique Tamugadi et de l’ancien théâtre qui accueillait le festival et ses milliers de spectateurs, répond au souci de «préservation du site archéologique».
Le nouveau théâtre, pouvant contenir quelque 5 000 spectateurs, sera réceptionné «avant la 31e édition du Festival international de Timgad» annoncée pour la fin du mois de juillet prochain, a indiqué la même source.
En réalisation sur un terrain de 6 497 m2, ce projet, inscrit en 2007 à l’indicatif du secteur de la culture pour une première enveloppe de 10 millions de dinars, sera mené à son terme au moyen d’un financement qui a atteint 240 millions de dinars, a-t-on également précisé. Ce sera la première fois que les soirées de ce prestigieux festival se tiendront en dehors des vestiges du théâtre romain classé depuis 1982, au même titre que toute la ville de Tamugadi, patrimoine mondial par l’Unesco. Les ruines romaines qui font la fierté de la ville de Timgad «resteront ouvertes au public en tant que site historique», ont souligné les services de la wilaya. Une visite sur le chantier de ce nouveau théâtre, conçu comme une réplique de l’ancienne arène, et dont les travaux sont à leur ultime stade, a été organisée, mercredi, au profit des représentants de la presse nationale qui ont pu observer que des travaux sont également engagés, en parallèle, sur le site historique, en prévision de l’accueil des milliers de visiteurs attendus pour le prochain Festival international de Timgad.
(Infosoir - 18 juin 2009)

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

M. N 25/06/2009 16:11

BATNA : AU THËATRE CE SOIR
Intitulé de la pièce « LE RETOUR DES ROMAINS »
Acte I « LA SCENE »

Un vrai coup de théâtre ce monstre hideux s’élevant en plein centre de Batna. Un scénario digne du film de science fiction de la porte des étoiles.

Avoir pensé à préserver le site de TIMGAD en construisant un théâtre en béton à Timgad à proximité du site « félicitation ».
Mais pousser L'insulte jusqu’à construire un deuxième en plein centre de Batna, une horreur en béton s'élevant à la place d'un jardin comme un monstre hideux, prouve encore une fois que ceux qui ont décidé ne sont pas de Batna qu'ils n'y ont jamais vécus et qu'ils n'y resteront pas pour subir leur massacre le reste de leurs vies.
Un chef d'oeuvre raté preuve de l’incompétence et de l’ignorance de ce que c’est que la culture de notre région et que nous dénoncerons haut et fort.
Comment utiliser un théâtre de plein air en hiver avec les températures extérieures locales, et à plus de 45 °C, à l'ombre en été sous un soleil de plomb.
Si pour ces milliards et ces tonnes de béton le retour sera plutôt maigre pour une utilisation de quelques soirées en été. Qui se souvient du cinéma de verdure réalisé il y a plus de 35 ans et où ont eut lieu que deux représentations à ce jour ?
Nous sommes peut être CHAOUIA mais pas bête au point de nous faire croire au retour des romains en peau de lièvre taquinant les lions pour amuser la galerie, en plein centre de BATNA.
Comme si en s’installant à Timgad il y a 20 siècles les Romains s’étaient trompés de destination, une erreur d’appréciation de la part de la grande légion de Rome que certains de nos stratèges modernes ont tenus à rectifier au 21 nième siècles.
Croyez moi je ne pense pas qu’ils aient planifiés leur retour en inséminant leurs descendances qui dans leurs subconscients ont construis cette grossière copie en tenant compte de leurs propres exode rurale par conflit d’intérêt moderne.
Théâtre pour Théâtre à la tomber du rideau, des spectateurs, il n’y aura que les occupants des loges pour applaudir les acteurs vêtus d’une peau de lièvre s’acharnant à tromper la galerie.
Ils ne leurreront aucun CHAOUI, car en matière de culture nous n’avons de leçons à recevoir de personne, Timgad sera toujours un site culturel patrimoine de l’Algérie et nous en seront toujours fier par contre nous imposer le bétonnage de nos espaces verts et ces construction en béton hideuses est sûrement la culture de ces envahisseurs qui sont convaincues que le béton est signe de modernisme.
Arrivés tard dans les villes ils sont éblouis par le gigantisme et veulent rattraper le temps où ils étaient entourés de verdure de peur d’être reconnus comme nouveaux arrivistes.
Malheureusement, leur chef d’œuvre les marquera à jamais dans les pages d’histoire d’une Algérie qui se veut moderne par ces parcs verdoyants et où il fera toujours bon de respirer
Une salle couverte en charpente métallique aurait fait l'affaire avec la possibilité d'utilisation à longueur d'année en utilisant les décors appropriés à l'utilisation et aux événements.
Cette monstruosité ne sera la fierté de personne et surtout pas celle des Vrais Chaouias des Aurès
Le jour où vous partirez, emmenez cette horreur avec vous et laissez nous décider ce qui est correct pour les Aurès.