Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Samir Ould Ali

Campagne antitabac à bord du train Alger - Constantine

11 Juin 2009 , Rédigé par Samir Ould Ali Publié dans #Revue de Presse

Le fumeur passif en a assez. Il se révolte et crie sa détresse. Il veut des lois strictes pour interdire le tabac dans les lieux publics, voire, pourquoi pas, dans les domiciles devant les enfants.
Ce vœu a été exprimé, encore une fois cette année, lors de la célébration de la journée mondiale antitabac. Une large campagne de sensibilisation antitabac a été organisée par l’association d’aide aux malades atteints de cancer, El-Badr de Blida, en étroite collaboration avec la Sntf et les Scouts musulmans algériens (groupe El-Feth de Blida) sur les trains Alger-Oran et Alger-Constantine. Cette expérience est la deuxième du genre après celle du train express Alger-Oran en 2008. Tout le long du voyage pour Constantine, dimanche 31 mai, l’implication des citoyens est remarquable. Ils tenaient à exprimer leur refus catégorique de la cigarette, première cause de mortalité évitable à travers le monde. «Les Constantinois fument beaucoup et partout par rapport aux gens du centre du pays», fait remarquer un jeune Constantinois, ex-fumeur. «Il suffit de voir le nombre de bureaux de tabac dans la ville pour s’en rendre compte», ajoute-t-il. Les voyageurs, pour la plupart satisfaits des affiches collées sur les vitres du train, expriment leur encouragement pour ce type d’initiative. «Pour une fois, les fumeurs ne fumeront pas durant le voyage», commente une dame qui se rend à El-khroub accompagnée de ses 3 enfants. El-Hadja Halima, 82 ans, se dit révoltée par le comportement de son neveu âgé de 28 ans qui vit à Alger et qui fume beaucoup. «Son père, qui ne supporte pas la fumée de tabac, lui a interdit de fumer à la maison. D’ailleurs, il l’a interdit à tout le monde, même aux invités.»
La campagne de sensibilisation a été qualifiée de réussie par les organisateurs et les voyageurs. Mais elle ne devrait pas être limitée au 31 mai de chaque année et devrait toucher toute la société, les familles et les lieux de travail, estiment-ils. Dans ce sens, l’association El-Badr, selon son premier vice-président, le Dr Terkmane, travaille actuellement sur un projet mondial baptisé : «Travailleur sans fumée» et initié par l’American Cancer Society. Un groupe de travail s’est constitué au mois d’avril dernier, selon le Dr Mustapha Moussaoui, président de l’association, à l’effet de mener, dans le cadre de la prévention du cancer en particulier et de la préservation de la santé en général, une action de lutte contre le tabagisme au travail.
(Infosoir - 11 juin 2009)

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article