Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Samir Ould Ali

42e FIA : Objectif, booster les exportations hors hydrocarbures

3 Juin 2009 , Rédigé par Samir Ould Ali Publié dans #Revue de Presse

La 42ème édition de la Foire internationale d’Alger (FIA) prend fin aujourd’hui après six jours d’exposition. Cette manifestation économique traditionnelle tenue cette année sous le signe d’«une économie compétitive et performante» aura été marquée par l’organisation en parallèle, d’un Salon algérien de l’exportation où 65 sociétés locales, des banques, les Douanes, les assurances ou les entreprises de fret maritime ont été conviées pour promouvoir la production algérienne.
La participation record des Chinois est également à inscrire dans les nouveautés de cette FIA. En effet, sur les 1 870 étrangers venus de 41 pays, la Chine, avec 140 exposants, a occupé la première place, surclassant pour la première fois la France avec 135 entreprises. Ce rendez-vous a également été marqué par l’absence de l’Espagne et par la participation première de quelques entreprises étrangères dont l’objectif principal est la commercialisation de leurs produits à travers la recherche de distributeurs algériens. Il est utile de souligner toutefois que certains opérateurs économiques étrangers ont affiché leur intérêt pour le marché algérien. C’est le cas de ce directeur d’une entreprise portugaise de fabrication d’équipements de cuisine, M. Eduardo Lopes, qui s’est dit «très intéressé» par le marché algérien qui possède «un potentiel capable de concurrencer même le marché européen». Cet opérateur a même jugé que les  nouvelles mesures gouvernementales sont plutôt «favorables à l’économie algérienne et aux investisseurs, qu’ils soient algériens ou étrangers». Un autre manager canadien estime également que l’application de ces nouvelles mesures doit aller dans le sens où il permettra de développer l’économie nationale mais sans «freiner» les investisseurs étrangers qui désirent s’installer en Algérie. Du côté des participants français qui tendent beaucoup plus à participer ces dernières années dans les salons spécialisés comme Djazagro, l’appréhension est affichée par rapport aux nouvelles mesures d’investissement.Par ailleurs, au pavillon national, on ne note pas de grands changements par rapport aux éditions précédentes. Ce sont pratiquement les mêmes entreprises de l’année dernière qui ont participé à la 42ème FIA et dans les mêmes stands. Dès l’entrée au pavillon central consacré à la participation nationale, le visiteur à l’impression d’avoir été replongé dans la 41ème FIA. Point de place à l’innovation dans l’organisation ni même dans l’emplacement des entreprises. Lesquelles ont occupé les mêmes endroits que ceux de l’année dernière. En matière de production, il n’y a rien de nouveau. Ce sont toujours les mêmes produits qui sont exposés. Boissons gazeuses, eaux minérales, eaux fruitées, pâtes et autres produits de minoterie se sont taillé la part du lion dans cette FIA aux côtés des produits électroniques et électroménagers. 
(La Tribune - 04 juin 2009)

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article