Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Samir Ould Ali

Tizi Ouzou : Eradication des décharges sauvages

1 Juin 2009 , Rédigé par Samir Ould Ali Publié dans #Revue de Presse

La mise en œuvre d’un programme pour l’éradication des décharges sauvages à Tizi Ouzou a donné lieu à la réalisation d’un CET au chef-lieu de wilaya et la programmation de structures similaires et décharges contrôlées au bénéfice des communes.

Implanté à la sortie sud-ouest de la ville de Tizi Ouzou, au lieu dit Oued Falli, le centre d’enfouissement technique d’une capacité de 360 000 m3, réalisé pour une enveloppe de 301 millions de dinars, est entré en exploitation depuis début mai, pour le traitement des déchets ménagers générés par un bassin de population de plus de 200 000 habitants, répartis sur les communes de Tizi Ouzou, Draâ Ben Khedda et Tirmitine.
En attendant sa dotation d’un budget, l’Epic en charge de la gestion de cette structure a recouru à l’engagement de 21 employés, dont un ingénieur de l’environnement, dans le cadre du programme du préemploi, pour «s’occuper des taches de contrôle, pesage et compactage des déchets», a indiqué le directeur de l’environnement, précisant que l’ancien site de la décharge incontrôlée de Boukhalfa «servira, après sa décontamination, à l’aménagement d’un espace vert et d’un parking attenant au projet de stade omnisports de 50 000 places, situé à proximité».
La daïra des Ouacifs bénéficiera, en ce mois de juin, d’un autre CET d’une capacité de 75 000 m3, qui servira de réceptacle des ordures domestiques des communes de Ouacif, Iboudrarène, Aït Touddert, Yatafen et Aït Boumahdi, totalisant quelque 40 000 habitants. Cette réalisation a permis la fermeture de la décharge implantée, à ciel ouvert, sur la berge du cours d’eau de la localité. Une structure similaire, d’une capacité de 100 000 m3, est également attendue pour sa mise en service en juillet prochain dans la daïra de Draâ El-Mizan, pour desservir, le chef-lieu de daïra, les communes de Aïn Zaouia, de Tizi Gheniff, de M’kira, de Frikat et de Aït Yahia Moussa, comptant une population globale de plus de 158 000 habitants.
Un autre CET, dont l’étude a été finalisée, est également programmé pour sa réalisation sur le site de Boubhir, dans la commune d’Illoula-Oumalou, devant recevoir, à sa concrétisation, les déchets ménagers des communes d’Aït Yahia, d’Illoula-Oumalou, de Souamma, de Mekla, de Bouzguène et d’Azazga. Une demande a été également introduite en 2008 par la direction de l’environnement auprès de sa tutelle pour l’inscription de la réalisation de 4 CET et de 11 décharges publiques contrôlées pour des coûts globaux estimés, respectivement, à 547 millions et 121 millions de dinars. Une enveloppe de 568 millions de dinars a été dégagée pour la réalisation de ces trois CET, en plus de l’équipement de chacun, d’un compacteur, d’un chargeur et d'un camion bascule pour le pesage des quantités de déchets déversées en ces lieux, dotés également d’un centre de tri et de récupération de matériaux recyclables, est-il précisé. Au titre des années 2009-2014, la direction de l’environnement prévoit des actions pour la protection de l’environnement, condition d’un développement durable, dont 13 déchetteries, un schéma directeur pour les déchets spéciaux et industriels, et un schéma directeur de gestion des déchets municipaux.
(Infosoir - 1er juin 2009)

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article