Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Samir Ould Ali

Aide européenne à l'Afrique : Les rapports qui accablent

19 Mai 2009 , Rédigé par Samir Ould Ali Publié dans #Revue de Presse

Deux rapports indépendants confondent l’Union européenne et les Etats membres qui la composent. L’un publié par le réseau euro-méditerranéen des droits de l’homme et l’autre par la confédération des ONG d’urgence et de développement. Les deux fascicules présentés à Bruxelles lors de points de presse révèlent que Bruxelles a réduit drastiquement son «aide» aux pays pauvres, notamment ceux d’Afrique. Alors que les ministres chargés du Développement doivent se réunir cette semaine, CONCORD estime à 40 milliards d’euros l’argent non versé aux Africains. La Confédération des ONG d’urgence, à laquelle plus de 1 600 associations sont affiliées, souligne que «plusieurs gouvernements gonflent leurs montants d’aide» en y comptabilisant une somme d’argent virtuelle.
D’autres pays comme l’Italie, l’Espagne, l’Irlande ont réduit à une peau de chagrin cette soi-disant aide au développement. La Lituanie, pour sa part, ne s’embarrasse d’aucun scrupule éthique et annonce carrément la suppression de ce chapitre de son budget annuel. Par ailleurs, nous apprenons que les 27 Etats membres réunis ne consacrent que 0,40 % de leur budget au «développement» des pays pauvres.
Justin Kilcullen, président de CONCORD, tire la sonnette d’alarme : «L’histoire jugera l’Europe au vu de ses actions d’aujourd’hui… Nous serons considérés comme ceux ayant tourné le dos aux pauvres lorsqu’ils avaient le plus besoin de nous
La France a consacré, a-t-il noté dans le rapport de CONCORD, 45 fois plus d’argent au renflouement de ses banques qu’à l’aide aux pays africains. Pourtant, Paris se gausse plus que de raison lorsqu’il parle et évoque les relations dites privilégiées entre la France et l’Afrique francophone.
(Jeune Indépendant - 19 mai 2009)

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article