Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Samir Ould Ali

Les enfants face à la cybercriminalité

18 Mai 2009 , Rédigé par Samir Ould Ali Publié dans #Revue de Presse

Dans le cadre de la célébration de la Journée mondiale des télécommunications organisée sur le thème de «La protection des enfants dans le cyberespace», le ministère de la Poste et des Technologies de l’information et de la communication a voulu marquer l’événement en y consacrant une rencontre.

La stratégie E-Algérie 2013 a inscrit parmi ses priorités la généralisation de l’utilisation de l’informatique et d’Internet, «notamment dans les milieux scolaires en les équipant de 500 001 micro-ordinateurs», a souligné le ministre du secteur, M. Hamid Bessalah, en précisant qu’il sera constitué «un consortium d’entreprises nationales et étrangères pour la fabrication de micro-ordinateurs équipés de logiciels libres». Toutefois, cette généralisation doit s’accompagner de la mise en place d’un environnement sécurisé pour les enfants, aussi bien en milieu scolaire qu’en dehors afin qu’ils soient à l’abri des cybercriminels. En effet, avec plus de 6 000 cybercafés recensés à travers le territoire et aucun contrôle ni cadre juridique permettant d’encadrer l’accès des enfants à Internet ou de réglementer l’activité des cybercafés, la menace est réelle, mais indétectable. D’ailleurs, selon Mme Messaoudene Kheira, de la DGSN, «il est plus difficile d’avoir des statistiques sur les enfants victimes de la criminalité via Internet que celle qui utilise la téléphonie mobile».

Durant 2008 et les quatre premiers mois de 2009, la DGSN a recensé respectivement 8 et 5 cas de pornographie infantile via le téléphone portable, mais aucun cas de cybercriminalité touchant des enfants. Selon Mme Messaoudene, l’absence de «textes législatifs et réglementaires pour régir les espaces Internet fréquentés par les enfants» rend la tâche plus difficile. Outre la pornographie et la pédophilie, le représentant de l’Unicef en Algérie, M. Manuel Fontaine, a souligné que, parmi les menaces qui guettent les enfants sur la Toile, figure notamment l’incitation à la haine et à la discrimination, précisant que les réseaux sociaux qui en font l’apologie ont augmenté de 20 % en 2008.


Vers l’installation d’un groupe de travail
Pour tenter de donner une première réponse à la problématique, une convention de partenariat a été signée hier entre le ministre de la Poste et des TIC et ceux de l’Education nationale et de la Condition féminine. Cette convention porte sur l’installation d’un groupe de travail qui suivra et proposera la mise en œuvre d’actions visant à informer et sensibiliser les enfants sur les risques qu’ils encourent dans le cyberespace, à inciter les parents à la vigilance et à développer des outils pour minimiser les risques. En outre, le ministère des PTIC, la Fédération nationale des parents d’élève, les représentants des fournisseurs d’Internet et des cybercafés ont signé une charte définissant les objectifs de chacun dans la prise en charge de cette préoccupation. Il sera dans ce cadre installé des programmes de filtrage pour bloquer les contenus dangereux et les accès spécifiques pour les enfants au niveau des cybers.

(Le Jeune Indépendant - 18 mai 2009)

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article