Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Samir Ould Ali

Annaba : La tension monte chez les syndicalistes d'ArcelorMittal

12 Mai 2009 , Rédigé par Samir Ould Ali Publié dans #Revue de Presse

Bien que cumulant plusieurs postes - député à l’APN, SG de l’union locale de Sidi Amar (Annaba), membre du conseil de l’union de wilaya, membre du conseil exécutif de la fédération des métallurgistes (FNTMMEE) et membre du conseil exécutif national de la centrale UGTA - Aïssa Menadi a annoncé hier, lors d’un point de presse depuis son quartier général, sa candidature à sa propre succession. Pour lui, «aucun règlement intérieur de l’UGTA ne s’oppose au cumul des mandats électifs».
Entouré de jeunes supporters, le patron de l’USM Annaba a même cité des hauts cadres syndicaux de la centrale dont Salah Djenouhat cumulant à son image plusieurs postes. Contre vents et marrées, il a annoncé la date et le lieu où se tiendra l’élection du nouveau SG à savoir - demain 13 mai dans un hôtel privé loin du complexe sidérurgique et ses 7200 travailleurs, en majorité réfractaires à son réélection. Il a tiré à boulets rouges sur Smaïl Kouadria, son dur antagoniste. La volonté des travailleurs importe peu à Sidi Saïd qui cautionne Menadi dans sa démarche, encore moins aux autorités locales puisque, selon le porte-parole des travailleurs, c’est le SG de la wilaya de Annaba qui a accordé une suite favorable à la demande de l’union de wilaya pour le choix du lieu et de la date des élections.

C’est dire que la détermination du candidat Kouadria et des sidérurgistes qui le soutiennent n’a pas pu changer le cours des événements. «Nous vous informons que c’est là une affaire cruciale pour les travailleurs d’ArcelorMittal Annaba lesquels ont adopté à l’unanimité la résolution. Votre accord pour la tenue de cette réunion entraînerait de graves conséquences au sein du complexe», déclara Smaïl Kouadria en mettant en garde le SG de la wilaya. Fort du soutien de plusieurs dizaines de conseils et sections syndicaux à l’échelle nationale, Smaïl Kouadria se dit «convaincu de la noble cause qu’il défend». En apprenant ces informations, la réaction des travailleurs était immédiate. Plus de 2000 travailleurs ont procédé à la signature d’une demande d’ouverture d’enquête sur l’origine des richesses accaparées par certains membres du CP dont Zdiri Malek, l’ex-président de cet organe, qui, d’ailleurs, a été convoqué officiellement hier par le tribunal d’El Hadjar.

(El Watan - 12 mai 2009)

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article