Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Samir Ould Ali

La SNTF revoit ses prix à la baisse

7 Mai 2009 , Rédigé par Samir Ould Ali Publié dans #Revue de Presse

Suite au tollé soulevé ces derniers jours au sujet des tarifs de transport de voyageurs sur les autorails et les trains de la banlieue d’Alger, la SNTF a organisé hier une conférence de presse. «La mise en exploitation des trains a automotrice électrique génère des charges colossales dont l’équilibre oblige à rehausser les prix», a expliqué M. Tawfik Rahmouni, directeur de la clientèle. Ces tarifs d’équilibre sont de l’ordre de 180 DA pour la ligne Alger–Thénia et de 230 DA pour celle d’Alger-El Affroun. Les prix étudiés et proposés, sans marge (prise en considération de la durée du matériel…), sont de 130 DA pour la première ligne et de 165 DA pour la seconde. Rappelons que ces lignes ont été citées en exemple, car elles sont les plus usitées. «Nous espérons que les pouvoirs publics prendront en charge la différence», poursuit-il. Pour les lignes Alger-Thénia et Alger-El Affroun, utilisées par les citoyens au pouvoir d’achat limité de la banlieue d’Alger, la SNTF fait un effort supplémentaire puisque ce «service de transport de masse vise des clients réguliers et quotidiens, lesquels seront considérés comme des abonnés de fait», poursuit M. Rahmouni. Dans ce cas, le voyageur, devra s’acquitter de 80 DA pour un ticket Alger-Thénia, et de 100 DA pour Alger-El Affroun, alors que sur les tarifs précédents (avant les autorails) étaient respectivement de 75 DA et 60 DA. Pour le directeur de la clientèle, les citoyens n’ont pas véritablement saisi les nouveaux tarifs. Interrogé sur le temps nécessaire, avec ses nouveaux tarifs, pour amortir le coût des investissements dans le chemin de fer ces dernières années, M. Rahmouni se limitera à la réponse suivante : «Pour amortir, il faut appliquer les prix de 180 et 230 DA. C’est pour cela qu’on attend beaucoup des pouvoirs publics.» S’agissant des abonnements mensuels, il a expliqué que pour la ligne Alger-Thénia le montant est de 3 787 DA et Alger–El Affroun de 4 875 DA. Par ailleurs, il informe que, dans le plan d’action établi par l’entreprise, il est prévu de sensibiliser les employés de l’entreprise à la communication et au marketing afin de pouvoir informer les voyageurs sur les différentes offres de l’entreprise. «Les voyageurs ne sont pas très au fait des avantages offerts. Ils ne savent pas qu’en s’abonnant ils peuvent bénéficier de plusieurs mois de transports gratuits», ajoute-t-il. M. Rahmouni révèle également que l’entreprise s’est préoccupée du confort des voyageurs avant même de penser aux retards.Notons que le transport ferroviaire a été emprunté en 2008 par plus de 21 millions de voyageurs au niveau national et 18 millions sur la banlieue d’Alger, qui compte 55 000 voyageurs par jour. Sur les 64 automotrices commandées, 22 ont été reçues et 12 déjà en exploitation. «On reçoit une moyenne de 2 locomotives par mois», explique M. Rahmouni. Au sujet du transport de fret, il a affirmé que l’entreprise est «en négociation périodique avec ses principaux partenaires pour développer ce secteur. Une filiale pour développer ce créneau est créée, il s’agit de Railing Algérie», poursuit-il.  
(La Tribune - 07 mai 2009)
Lire également Trains : Les tarifs de l'autorail doublent - Alger : Enfin un autorail moderne ! et Oran : Ces augmentations qui font grincer des dents

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article